Nautic. Maritime Design fait rétrécir les bateaux à Saint-Malo (Ouest France)

Article Ouest France du 06 décembre 2018 – Isabelle Lé

Nautic J-2. Dans un bâtiment discret de la rue Ville-es-Cours, l’entreprise réalise des maquettes de bateaux, sur commande. La fabrication se fait à 100 % à Saint-Malo.

 Une maquette d’Energy Observer, le bateau qui carbure aux énergies propres, trône en bonne place, sous une vitrine, bien à l’abri de la poussière. « Elle sera exposée au salon Nautic, à Paris », confie Christophe Rebeyrole, créateur de Maritime Design.

Le chef d’entreprise a exercé plusieurs métiers avant de se lancer dans son activité actuelle. L’idée lui est venue à l’époque où il faisait du conseil en marketing. « J’avais parmi mes clients la Banque Populaire qui sponsorise des bateaux. Elle était intéressée par des maquettes. »Cinq cents reproductions sont réalisées, à l’occasion de la Route du Rhum. Les maquettes étaient exposées dans les agences bancaires.

Made in Saint-Malo

Christophe Rebeyrole fait d’abord fabriquer au Vietnam, puis à l’île Maurice. Aujourd’hui, la production se fait à 100 % à Saint-Malo, dans l’atelier de la rue Ville es Cours. Les coques ou flotteurs sont détaillés dans des blocs de résine par une fraiseuse. Les petites pièces sont usinées grâce à une imprimante 3D.

Des bateaux de course miniatures

Les voiliers sont reproduits dans les moindres détails. (Crédit: Maritime Design) | Maritime design

Maritime Design miniaturise pour l’essentiel des bateaux de course, comme le maxi-trimaran Groupama ou le Multi50 Solidaires en peloton. Ses clients sont des sponsors de la voile, des chantiers navals, des yacht-clubs, des sociétés ayant des projets innovants comme Energy Observer ou Race for Water.

De 20 cm à 1,50 m

L’entreprise ne travaille plus pour les particuliers. « Il y a plusieurs obstacles comme les droits d’architecte ou les licences mais aussi le prix et le transport, les maquettes sont très fragiles. »Les reproductions ont une taille variable, « cela peut aller de 20 cm à 1,50 mètre. » La fourchette de prix varie de 1500€ à 15000€.

Pour des hôtels de luxe

Christophe Rebeyrole a quelquefois des demandes très pointues. Un hôtel de luxe, situé au bord du lac Léman, vient de lui commander une réplique du catamaran électrique qui emmène les clients de l’établissement en balade. L’atelier a aussi réalisé une série de maquettes de bateaux pour le musée du cap Gris-Nez : porte-conteneur, minéralier, chalutier… « les bateaux qui passent au large de chez eux. »

Marché de niche

Maritime Design a réussi à creuser son sillon dans un marché de niche. L’entreprise emploie un salarié. « L’activité fonctionne très bien, grâce au bouche-à-oreille. » Seule difficulté : « j’ai une vision des commandes sur 3 ou 4 mois, pas davantage. » Le dirigeant aimerait se diversifier dans les maquettes de projets immobiliers pour des architectes ou des promoteurs.

Maritime Design, 02 99 19 82 17, 36 rue de la Ville-es-Cours, à Saint-Malo.  www.maritimedesign.fr

Laisser un commentaire